Publié le 30 mars

Willy Leloutre-Got, Groupe Futur Composé : « Avec Dokki.app, nous favorisons le micro-learning »

Le récipiendaire du « Prix Parité & Equité Numérique » des récents Trophées EdTech de la formation professionnelle est présent sur le Salon Solutions RH qui a ouvert ses portes à Paris. Rencontre avec Willy Leloutre-Got, CEO du Groupe Futur Composé, qui explique la démarche.

 

Claire Grivot de Créative formation et Willy Leloutre Got du groupe Futur Composé à la remise des trophées Edtech

 

Sous quels angles avez-vous été distingués dans le cadre des Trophées EdTech de la formation professionnelle ?

Nous avons été distingués sur nos valeurs historiques d’égalité des chances, de parité et de mixité. Nous portons une attention particulière à notre développement économique associé à notre empreinte sociale depuis 8 ans. Nous le faisions à l’échelle régionale dans des quartiers prioritaires des villes. Grâce à Dokki, nous commençons à avoir des visées nationales et internationales – surtout dans les zones d’influence de la francophonie – dans ce sens. Nous sommes dans une étape de financement pour assurer cet essaimage de projets à un niveau international. Nous nous rapprochons de structures comme l’Agence française de développement (AFD).

Avec notre Prix remporté aux Trophées EdTech, un programme en particulier a été distingué sur la dimension de l’accompagnement des femmes dans leur autonomie. Cette idée d’empowerment a été pensée avec l’appui de Nicole Ameline, qui a occupé des fonctions ministérielles sous la présidence de Jacques Chirac, notamment en charge de la parité et de l’égalité professionnelle. Elle a également été élue en 2008 à la Convention sur l’élimination des formes de discrimination à l’égard des femme à l’ONU. C’est également une ancienne députée de la 4e circonscription du Calvados.

La dimension paritaire est forte au sein du du groupe Futur Composé. Nous avons plus de femmes que d’hommes en termes d’effectif dans une proportion 60 % – 40 %. Et ce sera bientôt le cas de notre comité de direction voire de notre board d’investisseurs. (…)